OCCITANIE DÉCOUVERTE : CAHORS ( 46 ) : Une ville moderne à découvri dévoile son patrimoine 17e et 18e siècles avec les étudiants

CAHORS ( 46 ) : Une ville moderne à découvri dévoile son patrimoine 17e et 18e siècles avec les étudiants

Les étudiants du Master Patrimoine de l’université Toulouse II-Jean Jaurès proposent au public de redécouvrir la ville de Cahors aux 17e et 18e siècles. Une exposition, des visites guidées et plusieurs événements permettent à petits et grands de se plonger dans l’architecture et l’urbanisme de la capitale lotoise.

Qui a dit que Cahors n’était que médiévale ? Le Master Patrimoine propose de dévoiler son patrimoine méconnu et dresse son portrait aux 17e et 18e siècles, périodes auxquelles la ville s’épanouit au-delà de ses remparts médiévaux.

Le public est invité à une exposition à partir du jeudi 18 avril 2019, qui se déroulera à l’auberge de jeunesse le CHAI, à proximité du Pont Valentré. Textes, photos, reproductions de documents d’archives et livret d’exposition dessinent une ville qui s’embellit et épouse le siècle des Lumières.

Le projet Cahors la Moderne, c’est aussi toute l’année et pour tous :

  • -  Des visites guidées dans Cahors, pour enfants et adultes, en mars et avril 2019.

  • -  Une conférence au Centre universitaire Maurice Faure en avril 2019.

  • -  Une journée festive autour du patrimoine de l’époque moderne : visites guidées, jeux de société, et repas gastronomique avec le chef étoilé Alexis Pelissou, samedi 23 mars 2019, au CHAI de Cahors.

  • -  Un jeu de société, imaginé et conçu pour les enfants dès 8 ans, mis à la disposition de la ludothèque de Cahors.

  • -  Un jeu immersif sur les réseaux sociaux propose, dès à présent, d’entrer dans la peau d’une bourgeoise, d’un jésuite, d’une domestique ou d’un ouvrier à l’époque dite moderne. Disponible sur Twitter et Facebook (@CahorslaModerne)

CAHORS ( 46 ) : Une ville moderne à découvri dévoile son patrimoine 17e et 18e siècles avec les étudiants

Master Patrimoine (09-01-19)     7901 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

PORT CAMARGUE
SEAQUARIUM
Occitanie Tribune