ACTUALITÉS : HÉRAULT - BÉZIERS - Lettre ouverte à Emmanuel Macron au sujet des personnes retraitées

HÉRAULT - BÉZIERS - Lettre ouverte à Emmanuel Macron au sujet des personnes retraitées

Madame Emmanuelle Ménard , Députée de l’Hérault  vient d’adresser une lettre ouverte au président de la République au sujet du des personnes retraitées.

Objet : Lettre ouverte au président de la République à propos de la situation des personnes retraitées.

Paris, le 7 décembre 2018

Le 4 décembre, M. Edouard Philippe a annoncé un moratoire de six mois sur la hausse de la taxe carbone, la convergence diesel-essence, la hausse de la fiscalité sur le gazole des entrepreneurs non routiers, l’alourdissement des conditions de contrôle technique sur les automobiles qui était prévu courant 2019. Vous vous êtes par ailleurs engagé, avec votre Premier ministre, à ce qu’il n’y ait pas de hausse du tarif du gaz et de l’électricité d’ici à mai 2019. Le lendemain, vous avez annoncé l’annulation pure et simple de ces taxes pour l’année qui vient.

Si chacune de ces mesures rétablit une certaine justice dans notre pays, champion de l’OCDE des taxes et des impôts, je viens solliciter une considération pour les personnes retraitées dont le gouvernement ne semble pas entendre la colère alors que celle-ci est bien présente sur nos circonscriptions.

En 2018, ce fut l’augmentation de la CSG à 1,7 % pour toutes les personnes retraitées dont les pensions ont été honteusement qualifiées « d’aisées »… soit à partir de 1 200 euros ! En 2019, c’est à nouveau la CSG qui pèsera sur nos anciens mais aussi la non revalorisation de leurs pensions. En effet, en plafonnant les pensions de retraite à 0,3 % alors que l’inflation pour 2019 est prévue - a minima - à 1,6 %, j’ai du mal à croire que le pouvoir d’achat des retraités sera épargné.

Monsieur le président, les personnes retraitées ne doivent pas être les sacrifiées de votre politique économique. La relance de l’emploi et du travail ne peut se faire en abandonnant toute une partie de notre société. J’entends, chaque fois, le même argument de la part de votre 

gouvernement : « ces hausses seront compensées par le dégrèvement de la taxe d’habitation » et « nous privilégions les actifs et demandons aux retraités de faire un effort ». Mais permettez-moi de vous dire que vos mesures sont vécues comme de véritables injustices : pour ces personnes qui ont travaillé toute leur vie, parfois péniblement, se voir aujourd’hui taxées et être les grandes perdantes de votre politique fiscale, quand tant d’autres autour d’elles, parfois moins méritantes, sont favorisées, n’est pas acceptable… Comment croyez-vous qu’elles aient vécu le plafonnement de leurs retraites à 0,3 % quand les allocations pour demandeurs d’asile – des personnes qui, quelle que soit leur détresse, n’ont jamais travaillé en France ! - seront, elles, revalorisées à 1,6 % en 2019 ?

J’ajouterai que nos retraités, et vous le savez, contribuent à établir une solidarité entre les générations - si importante de nos jours - et donnent beaucoup de leur temps et de leurs moyens pour soutenir notre tissu associatif et souvent leurs propres enfants… Une solidarité que vous êtes en train de détruire.

Il y a quelques jours, l’Observatoire français des conjonctures économiques (OFCE) tirait la sonnette d’alarme. À l’horizon 2020, 79 % des ménages comptant au moins un retraité seront « perdants, avec une perte moyenne de 700 euros par an ».

Monsieur le président, nos personnes retraitées qui manifestent avec les gilets jaunes méritent elles aussi d’être entendues. C’est la qualité de leur vie qui est en jeu. Je sollicite pour elles la suspension définitive des réformes fiscales qui pèsent depuis le début de votre mandat et une revalorisation décente - au moins alignée sur l’inflation - de leurs pensions de retraite.

Dans l’attente d’un geste concret de votre part, veuillez agréer, Monsieur le président de la République, l’expression de ma très haute considération,

Emmanuelle MENARD Députée de la 6 ° Circonscription de l’Hérault (07-12-18)     6597 vues
Envoyer par E-mail  

 

Retour

Imprimer

 

L'INDECAPANT HORIZONTAL
Occitanie Tribune