Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
ALBAS JAZZ
AUCH SALON DU MARIAGE
FESTIVAL VOIX  D'ETOILES
International Freeride Film Festival
GERS - NOGARO CLASSIC FESTIVAL les 7 et 8 Octobre 2017
BIOALES
MURET BOHEME
PUB OCCITANIE TRIBUNE
JAZZEBRE
ARTETANGO
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
BAGNERES DE BIGORRE SALON
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
FOIRE AU MIEL DE TOULOUSE
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

HOANG NGOC Liem

Profession :
Conseiller régional de la Région OCCITANIE

Date de naissance :
11-12-1964 - SAÏGON

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Liem HOANG NGOC est élu Conseiller régional en 2016 pour la Région Occitanie Pyrénnées Méditerranée pour le Groupe Nouveau Monde en Commun.

Il né le 11 décembre 1964 à Saïgon, est un économiste et homme politique français, membre de la Nouvelle Gauche socialiste.

Né à Saïgon en 1964, il arrive en France en 1968 avec ses parents qui s’installent à Amiens. Après le lycée Louis-Thuillier à Amiens, il intègre l'université de Picardie puis l'université Paris I Panthéon-Sorbonne où il obtient un doctorat en sciences économiques. Entre 1992 et 1994, il est chercheur à l'Institut de recherches économiques et sociales. Il est nommé maître de conférences à l'université Paris I Panthéon-Sorbonne en 1994 et est membre du laboratoire Matisse (Unité mixte de recherche du Centre d'économie de la Sorbonne, Paris I - CNRS). Il soutient sa thèse d'habilitation à diriger des recherches en 2003.

En 1996, il est l'un des initiateurs de l'« appel des économistes pour sortir de la pensée unique ». Il est le fondateur de l'éphémère revue Pétition en 1998. Il participe à la fondation d'ATTAC comme membre du conseil scientifique. En 2008, Il fait partie des animateurs du club de pensée « La Forge », initié par Noël Mamère et Benoît Hamon et est chroniqueur économique sur France Inter.

En 2000 il est membre de la mission interministérielle pour la célébration de la loi de 1901.

Il est aussi présent dans les médias en contribuant depuis 2003 à la rubrique « à contre-courant » de Politis et en 2008 il a été chroniqueur économique sur France Inter, en binôme avec Bernard Maris pour la rubrique de 6 h 50 « l’autre économie ».

Lorsqu'il était membre du Parti socialiste, il a fait partie du Conseil national à partir de 2002 et du Bureau National à partir de novembre 2012 et ce, jusqu'à sa démission du parti en 2015. Il a été représentant élu du Parlement européen au Comité consultatif européen de la statistique en 2013 et en 2014.

Engagé en politique au Parti socialiste, où il est proche d'Henri Emmanuelli, il est cofondateur du club Démocratie-Égalité (2001), secrétaire général du courant Nouveau Monde (2002) et membre du conseil national du Parti socialiste depuis 2003. Il est secrétaire national adjoint à l'économie du Parti socialiste de 2008 à 2012. Il est élu député européen socialiste le 7 juin 2009 sur la liste présentée par le Parti socialiste dans la région Est. Il siège alors au sein de la commission des affaires économiques et monétaires, de la Délégation pour les relations avec les pays de l'Asie du Sud-Est et l'Association des nations de l'Asie du Sud-Est et est membre suppléant de la commission du marché intérieur et de la protection des consommateurs.

Il n'a pas pu être candidat en 2014, son parti ayant préféré le remplacer par Édouard Martin en position éligible sur la liste de la circonscription Est.

Il a été membre du bureau national du Parti socialiste à partir 2012.

Il fonde avec Philippe Marlière le « club des socialistes affligés » le 7 juin 2014. Si en 2014 il expliquait ne pas vouloir « quitter un parti qui s'appelle socialiste », l'économiste et ancien député européen a changé d'avis. Faisant le constat de l'échec des « frondeurs » du PS à infléchir la politique économique de François Hollande, il décide de quitter le Parti socialiste en estimant que « le PS devient moribond, il n'y a plus de débat. En 2017, l'existence même du parti sera en jeu » et lance un nouveau parti, la Nouvelle gauche socialiste en espérant former une coalition avec « les déçus du PS et d'ouvrir immédiatement le dialogue avec le Front de gauche, le mouvement écologique et la gauche radicale, tous ceux qui se battent aujourd'hui contre la politique libérale appliquée par le gouvernement »

 

 

 

Retour

Consulter les autres élus

2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
ALBAS JAZZ
AUCH SALON DU MARIAGE
FESTIVAL VOIX  D'ETOILES
International Freeride Film Festival
GERS - NOGARO CLASSIC FESTIVAL les 7 et 8 Octobre 2017
BIOALES
MURET BOHEME
PUB OCCITANIE TRIBUNE
JAZZEBRE
ARTETANGO
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
BAGNERES DE BIGORRE SALON
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
FOIRE AU MIEL DE TOULOUSE