Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
PUB OCCITANIE TRIBUNE
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
X TRAIL MONTPELLIER
GAROSNOW
TRAIL ST MATHIEU
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
BOSSO SANS ACENT
AUCH SALON DU MARIAGE
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

STEBENET Christine

Profession :
Conseillère départementale HAUTE-GARONNE

Date de naissance :
01-12-2016 -

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Christine STEBENET Conseillère départementale du canton de Toulouse 1 de la Haute-Garonne.

Issue d'une "famille gersoise de gauche", Christine Stébenet n'en est pas moins une Toulousaine pur jus. C'est dans la Ville Rose, en plein coeur de St-Cyprien, que sa mère est venue s'installer peu avant sa naissance. De ce quartier populaire de la rive gauche où elle a grandi dans les années 70, elle connaît tous les recoins : la place du Ravelin, les anciens bains municipaux, l'hôpital Ducuing, les abattoirs, la patte d'oie.... Elève appliquée, elle a joué à la marelle dans la cour de récréation de l'école des Gais Pinsons au temps de Valéry Giscard d'Estaing et usé ses collants sur les bancs du collège Lamartine et du lycée Ozenne sous François Mitterrand.

Le bac en poche, son goût pour l'histoire contemporaine la conduit à l'université du Mirail qui ne s'appelle pas encore Jean Jaurès mais dont la réputation de fac de gauche n'est pas à faire. Elle y soutient un mémoire de maîtrise sur le Brésil contemporain. Déjà l'intérêt pour le brassage culturel et les combats politiques. La jeune diplômée aurait pu devenir enseignante. Mais c'est un autre chemin professionnel qu'elle emprunte en faisant le choix de la fonction publique territoriale. Elle y entre par une voie particulière. Lionel Jospin, alors premier ministre, et Martine Aubry, sa ministre de l'emploi, ont mis en place un nouveau dispositif destiné à faciliter l'insertion professionnelle des jeunes.

Christine Stébenet entre ainsi comme emploi-jeune à la mairie de Toulouse en charge de l'animation d'une cyber-base. Bosseuse, elle passe les concours et gravit peu à peu les échelons de l'administration municipale jusqu'à devenir catégorie A. En 2008, la gauche unie remporte l'élection municipale. Celle qui fréquente assidûment la section du Parti socialiste de son quartier est détachée au cabinet du nouveau maire de Toulouse Pierre Cohen pour lequel elle confesse une "sincère admiration". Pendant près de six ans, la militante socialiste a la lourde tâche, en lien avec l'adjoint à la démocratie locale Jean-Michel Fabre, de mettre en musique à l'échelle de la Ville Rose la démocratie de proximité façon Pierre Cohen. Pendant près de six ans, elle organise les conseils de secteurs au cours desquels le maire vient se frotter aux habitants. L'expérience est formatrice.

Au soir de la défaite de mars 2014, Christine Stébenet sait qu'une parenthèse se referme. Elle sait aussi qu'elle est politiquement marquée. Mais, en vertu d'un accord tacite passé entre le maire sortant et son successeur, les collaborateurs de cabinet soient traités avec bienveillance. De retour dans l'administration, plus précisément le service éduction.

Elle est membre de la Commission Permanente

Elle a été élue Vice-Présidente de la 2ème Commission

Elle a formé un binôme avec Julien KLOTZ lors des élections départementales.

 

Retour

Consulter les autres élus

PUB OCCITANIE TRIBUNE
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
X TRAIL MONTPELLIER
GAROSNOW
TRAIL ST MATHIEU
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
BOSSO SANS ACENT
AUCH SALON DU MARIAGE
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV