Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
BIOALES
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
JAZZEBRE
FOIRE AU MIEL DE TOULOUSE
GERS - NOGARO CLASSIC FESTIVAL les 7 et 8 Octobre 2017
MURET BOHEME
ARTETANGO
FESTIVAL VOIX  D'ETOILES
BAGNERES DE BIGORRE SALON
ALBAS JAZZ
AUCH SALON DU MARIAGE
PUB OCCITANIE TRIBUNE
International Freeride Film Festival
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

ORLIAC Dominique

Profession :
Députée de la 1re circonscription du LOT

Date de naissance :
15-03-1952 - PALAISEAU (ESSONNE)

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Dominique ORLIAC est élue députée de la première circonscription du Lot, battant au second tour le sortant Michel ROUMEGOUX (UMP) avec près de 55 % des voix.

Elle est réélue le 17 juin 2012 avec près de 60 % des voix face au candidat UMP, Aurélien PRADIÉ .

Elle commence sa carrière politique en 1995, en étant élue conseilière municipale de la ville de Cahors dirigée par Bernard Charles, chargée notamment de la régie de quartier. Éncartée au Parti radical de gauche, elle est ensuite élue présidente de la fédérationlottoise, puis occupe le poste de vice-présidente au niveau national.

En 2000, elle devient la première femme de Midi-Pyrénées à prendre la présidence départementale du conseil de l'Ordre des médecins.

De mars 2001 à juin 2007, elle siège au Conseil régional de Midi-Pyrénées présidé par Martin MALVY.

En octobre 2002, à la suite d'une élection cantonale partielle, elle est élue dans le canton de Cahors-Nord-Est avec 50,8% des suffrages face à Carmen BARDIN  (UMP). En avril 2004, pour les élections cantonales, elle est ré-élue dans le même canton face à  Michel ROUMEGOUX (UMP) avec 59,73%. Dominique Orliac ne se représente pas pour les élections cantonales françaises de 2011, par souci du non-cumul de mandat.

Membre de la Commission des affaires sociales à l'Assemblée Nationale, elle est aussi membre de l'Office parlementaire d'évaluation des choix scientifiques et technologiques (OPECST).

Dominique ORLIAC défend le non-cumul des mandats et la non-professionnalisation de la politique, gage selon elle de l'indépendance et de l’efficacité politiques. C'est dans cette optique qu'elle fait le choix du mandat unique, en choisissant de ne pas se représenter au Conseil général du Lot lors des élections cantonales de 2011. Elle est la seule députée du PRG à voter pour la fin du cumul de fonctions exécutives locales avec le mandat de député ou de sénateur, le 22 janvier 2014.

En janvier 2014, elle est se voit confier par le Premier ministre Jean-Marc AYRAULT une mission auprès du ministre de l’Intérieur et de la ministre déléguée auprès de la ministre des Affaires Sociales et de la Santé chargée des Personnes handicapées et de la Lutte contre l’exclusion. Cette mission porte sur l’accessibilité des personnes handicapées dans le domaine électoral.

En novembre 2014, elle est nommée membre de la commission « Avenir des trains d’équilibre du territoire » (TET) par Alain VIDALIES, secrétaire d'État chargé des Transports, de la Mer et de la Pêche, dont la mission est « de clarifier l’articulation des trains TET avec les autres services de transport ferroviaire, notamment les TER, mais aussi avec les alternatives que peuvent représenter les autres modes de transports ou les nouvelles formes de mobilité ».

 

 

 

Retour

Consulter les autres élus

IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
BIOALES
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
JAZZEBRE
FOIRE AU MIEL DE TOULOUSE
GERS - NOGARO CLASSIC FESTIVAL les 7 et 8 Octobre 2017
MURET BOHEME
ARTETANGO
FESTIVAL VOIX  D'ETOILES
BAGNERES DE BIGORRE SALON
ALBAS JAZZ
AUCH SALON DU MARIAGE
PUB OCCITANIE TRIBUNE
International Freeride Film Festival