Trombinoscope des élus et personnalités de la Région Occitanie Pyrénées Méditerranée

Trombin' Oc Scope
FESTIVAL VOIX  D'ETOILES
FOIRE AU MIEL DE TOULOUSE
ARTETANGO
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
AUCH SALON DU MARIAGE
MURET BOHEME
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
ALBAS JAZZ
BIOALES
GERS - NOGARO CLASSIC FESTIVAL les 7 et 8 Octobre 2017
International Freeride Film Festival
PUB OCCITANIE TRIBUNE
BAGNERES DE BIGORRE SALON
JAZZEBRE
A  B  C  D  E  F  G  H  I  J  K  L  M  N  O  P  Q  R  S  T  U  V  W  X  Y  Z  

Utilisez les lettres de l'alphabet pour effectuer votre recherche

 

MASSAT Frédérique

Profession :
Ex Députée de la 1re circonscription de l'Ariège

Date de naissance :
14-01-1964 - TOULOUSE

Ecrivez-lui

Envoyer à un(e) ami(e)

Demander une modification

 

Frédérique MASSAT est députée de la 1re circonscription de l'Ariège depuis le 20 juin 2007. Diplômée de lettres modernes et de Droit public, elle commence sa carrière dans la fonction publique territoriale.

Elle entre au conseil municipal de Foix en 1989 à l'âge de 25 ans. Elle devient maire-adjointe en 2001, avant d'accéder au poste de première adjointe au maire après les élections de 2008.

En 2004, elle entre au Conseil régional de Midi-Pyrénées, dont elle devient la vice-présidente. Elle y est chargée de l'environnement et du développement durable. Elle démissionne en 2007 lors de son élection à l'Assemblée nationale.

Après 23 ans au sein de la municipalité de Foix, elle démissionne de son mandat de conseillère municipale en juillet 2012 pour remplacer Jean Noël Fondère, décédé, au Conseil général de l'Ariège.

Frédérique MASSAT est conseillère générale du Canton de Foix-Ville du 28 juin 2012 au 29 mars 2015.

Le 17 juin 2007, Frédérique MASSAT est élue au second tour en battant Jacqueline Rouge (UMP) avec 65,91 % des suffrages, succédant ainsi à Augustin Bonrepaux (PS) qui ne se représentait pas.

Elle est réélue dès le premier tour le 10 juin 2012 avec 51,69 % des suffrages exprimés. Frédérique Massat occupe le poste de présidente de la commission des affaires économiques6 à l'Assemblée nationale (France).

Le 26 octobre 2012, elle est élue présidente de l’Association nationale des élus de la montagne (ANEM). C'est la première fois qu'une femme accède à cette fonction.

À la tête de l'ANEM, Frédérique Massat plaide pour une actualisation de la loi montagne de 1985.

Laurent Wauquiez lui a succédé à la Présidence en octobre 2014.

Elle est une des députées les plus actives de l'Assemblée nationale et remarquée par la presse pour son assiduité puisqu'elle est la deuxième députée la plus présente en commission pour la session 2013-2014.

Elle est membre de la commission spéciale pour l'examen du projet de loi relatif à la transition énergétique pour la croissance verte.

Elle est présidente du groupe d'amitié France-Colombie et accompagne à cet effet le Premier ministre lors de sa visite officielle en juin 2015. Elle est vice-présidente du groupe d'études Énergies et membre des groupes Élevage, Langues Régionales, Montagne, Politiques de la ruralité et Aménagement du territoire.

Le 3 janvier 2013, Frédérique MASSAT est nommée vice-présidente du Conseil Supérieur de l’Énergie.

En novembre 2013, Frédérique Massat dépose à l'Assemblée nationale une proposition de loi visant à réguler les activités des moniteurs de ski. Le texte, repris par le groupe socialiste et adopté à l'unanimité par l'Assemblée nationale vise à favoriser la réduction de l'activité des moniteurs de ski les plus âgés afin de permettre aux plus jeunes de travailler

Le 19 juin 2015, elle remet à Manuel Valls un rapport sur les contrôles dans l'agriculture. Ce rapport part d'un constat : les contrôles sur place sont parfois mal vécus par les agriculteurs. Tout en réaffirmant la légitimité de ces contrôles, le rapport s'attache à proposer des solutions afin de remédier au mal-être qui les caractérise et d'apaiser le dialogue entre les protagonistes.

Lors de la crise de l'élevage en juillet 2015, les recommandations de son rapport sur la mise en œuvre des contrôles de l’État dans les exploitations agricoles sont reprises par le gouvernement dans le plan de soutien à l'élevage français.

À la suite des attentats du 13 novembre 2015 à Paris, Frédérique MASSAT co-signe dans le cadre de la loi de prolongation de l'état d'urgence un amendement présenté par la députée de Paris Sandrine Mazetier visant, contre l'avis du gouvernement, à rétablir la censure sur la presse, la radio, le cinéma et le théâtre.

 

 

 

Retour

Consulter les autres élus

FESTIVAL VOIX  D'ETOILES
FOIRE AU MIEL DE TOULOUSE
ARTETANGO
2ème FESTIVAL BD d'AIGUES-MORTES
IN MEMORY - HOMMAGE MICKAEL JACKSON
AUCH SALON DU MARIAGE
MURET BOHEME
GRUISSAN TRAIL 2018 FEV
ALBAS JAZZ
BIOALES
GERS - NOGARO CLASSIC FESTIVAL les 7 et 8 Octobre 2017
International Freeride Film Festival
PUB OCCITANIE TRIBUNE
BAGNERES DE BIGORRE SALON
JAZZEBRE