ACTUALITÉS : HERAULT - GARD - Police de Sécurité du Quotidien : Jean-Michel WEISS sera présent pour la FA-FPT

HERAULT - GARD - Police de Sécurité du Quotidien : Jean-Michel WEISS sera présent pour la FA-FPT

Jean-Michel WEISS sera demain à la présentation de la Police de Sécurité du Quotidien

La FA-FPT Police Municipale a fait le choix de se rendre à l'invitation M. Gérard COLLOMB, Ministre d'État, Ministre de l'intérieur à l'occasion du lancement de la Police de la Sécurité du Quotidien.

Jean-Michel WEISS, Secrétaire National de la FA-FPT chargé de la Police Municipale (Secrétaire Général de la Fédération Autonome de la Police Municipale Hérault-Gard) sera présent à l'Ecole Militaire à Paris pour entendre les annonces faites par le Ministre d’Etat, Ministre de l'Intérieur Gérard COLLOMB.

Non pas pour cautionner celles-ci, par habitude la FA-FPT ne délivre pas de blanc-seing à ses interlocuteurs, mais pour être en mesure d'apporter une contradiction constructive aux orientations présentées, ce en parfaite connaissance de cause si cela s'avère nécessaire.

En préambule de sa contribution à la concertation portant sur la PSQ, la FA-FPT Police Municipale a précisé qu’elle revendiquait une prise en charge urgente de ses demandes portant sur les améliorations du volet social et salarial, des 22 000 policiers municipaux et des 900 gardes champêtres. Elle avait également demandé l’ouverture de travaux pour les 9 000 agents de surveillance de la voie publique. Même lorsqu’il ne s’agit pas de l’une de ces priorités, la FA-FPT Police Municipale ne s’interdit pas d’apporter ses contributions sur l’ensemble des dossiers concernant ces agents.

Si la FA-FPT Police Municipale a participé à ces concertations, c’est parce qu’elle pense que les acteurs territoriaux qu’elle représente font partie de cette Police de Sécurité du Quotidien (PSQ).

Par ailleurs, jamais la FA-FPT n’a pratiqué la politique de la chaise vide sur des sujets aussi importants, et encore moins lorsqu’il s’agit de s’inscrire dans une évolution des pratiques et des méthodes de travail.

À la FA-FPT, nous sommes convaincus que les policiers municipaux et les gardes champêtres œuvrent pour une coproduction de sécurité publique et à ce titre, ils doivent pouvoir exprimer leurs avis dans le cadre de la Police de Sécurité du Quotidien.

Jean-Michel WEISS -FA-FPT (07-02-18)     1416 vues

 

MAGAZINE HERAULT
LGV OUI
Occitanie Tribune

Retour

Imprimer

Envoyer par E-mail   Signaler un abus