FAITS DIVERS : HERAULT - SETE - Deux fonctionnaires de police blessés par un retenu du Centre de de Sète .

HERAULT - SETE - Deux fonctionnaires de police blessés par un retenu du Centre de de Sète .

Deux fonctionnaires de police blessés par un retenu du Centre de rétention administrative de Sète .

Une fois encore, les policiers payent un lourd tribut, de leur engagement quotidien pour assurer le urs missions régaliennes .

Encore une fois, lundi 08 janvier 2018, en soirée, un adjoint de sécurité du Centre de rétention administrative de Sète était blessé, par un retenu, qui tentait de prendre la fuite, en lui assenant un coup de tête sur la face entrainant 02 points de suture à la lèvre et des douleurs à la tête et aux cervicales. Il aura fallu l’intervention d’un second fonctionnaire de police pour maîtriser l’individu. Ce dernier s’est également blessé lors de sa neutra lisation.

UNITE SGP POLICE/ F.O est indigné et en colère après cette nouvelle agression qui atteste que l’Autorité de l’Etat n’est plus respectée.

UNITÉ SGP POLICE - FO condamne de tels actes.De tels agissements sont intolérables et des peines exemplaires doivent être prononcées à l’encontre des auteurs de ceux-ci.

UNITÉ SGP POLICE - FO réitèrera au Ministre de l’Intérieur lors de son audience de ce jour ses propositions en la matière :

  • Création de tribunaux criminels chargées exclusivement de traiter tous les cas de violence contre les policiers, gendarmes, pompiers, gardiens de prison, personnels hospitaliers etc ..
  • Création d’un pool de magistrats spécialisés (fin de la variable d’ajustement en fonction de l’état d’esprit du magistrat,
  • Instauration de peines minimales,
  • Impossibilité d’aménagement de peine,
  • Révocation systématique des sursis pour les auteurs,
  • Criminalisation de certaines infractions,

UNITÉ SGP POLICE - FO souhaite un prompt rétablissement à nos deux collègues blessés

UNITÉ SGP POLICE - FO réaffirme son total soutien aux 100000 gradés, gardiens et adjoints de sécurité qui, malgré l’augmentation des violences dont ils font l’objet, continuent d’exercer leur métier avec abnégation, courage et professionnalisme.

 

 

 

 

Le bureau départemental UNITÉ SGP POLICE - FO (11-01-18)     676 vues

 

MAGAZINE HERAULT
LGV OUI
Occitanie Tribune

Retour

Imprimer

Envoyer par E-mail   Signaler un abus