ACTUALITÉS : HERAULT - MONTPELLIER - la CNIL organise une concertation citoyenne le 14 octobre

HERAULT - MONTPELLIER - la CNIL organise une concertation citoyenne le 14 octobre

Débat Ethique et Numérique : concertation citoyenne à Montpellier  le samedi 14 octobre

  • Samedi 14 octobre
  • A l’Hôtel de ville de Montpellier : « Salle des rencontres »
  • De 10h à 17h
  • Ouvert à tous, gratuit, sur inscription
  • Aucune préparation

Navigation sur internet, utilisation d’ un moteur de recherche, informez sur Facebook ou visionnage de vidéos sur Youtube ? Mais encore, demande de crédit immobilier, utilisation d’un Smartphone, demande d’une place à l’université,  recherche d’emploi ou visite chez le médecin. Chaque citoyen est directement concernés par les algorithmes.

La Commission nationale de l'informatique et des libertés (CNIL) est l’autorité de régulation des données personnelles en France et, depuis la loi République Numérique, le régulateur a pour nouvelle mission d’animer le débat sur les enjeux éthiques dans le numérique. En 2017, le choix thématique se porte sur les algorithmes à l’heure de l’intelligence artificielle. La concertation citoyenne se tiendra à Montpellier le samedi 14 octobre.

Institutions publiques, associations, universités et acteurs privés se mobilisent depuis le 23 janvier 2017 pour faire vivre ce débat public sur les algorithmes.

La parole citoyenne viendra compléter la réflexion collective, le samedi 14 octobre, à l’occasion d’une concertation citoyenne mobilisant un panel diversifié de Français résidant au sein de Montpellier Méditerranée Métropole, partenaire de l’initiative. Les positions collectives formulées à l’issue de ces délibérations seront restituées dans la synthèse qui sera rendue publique en fin d’année.

Les résultats de cette concertation seront intégrés dans une synthèse plus large que la CNIL rendra publique fin 2017.

Les citoyens habitant près de Montpellier et souhaitant prendre part à cette journée de discussions citoyennes, peuvent s’inscrire et trouver plus d’information en ligne.

83 % des Français ont déjà entendu parler des algorithmes, ils sont plus de la moitié à ne pas savoir précisément de quoi il s’agit (52%), selon un sondage IFOP pour la CNIL.  Si 2/3 des Français (64%) considèrent que les algorithmes représentent plutôt une menace en raison de l’accumulation de données personnelles sur les choix, les goûts et les comportements, les 18-24 ans inversent cette tendance nettement affirmée puisque 51% estiment au contraire que les algorithmes représentent une opportunité.

 

Plus d’information :

Les algorithmes, un sujet brûlant

Bien qu’invisibles, les algorithmes occupent une place de plus en plus importante dans nos vies. Résultats de requêtes sur un moteur de recherche, flux d’information sur les réseaux sociaux, publicités ciblées, diagnostics médicaux automatiques, affectation des étudiants à l’Université : dans tous ces domaines, des algorithmes sont à l’œuvre. Et pourtant, plus de la moitié des Français ne savent pas précisément de quoi il s’agit. Or l’enjeu est de taille, car le développement et l’usage des algorithmes dans notre vie quotidienne posent de nombreuses questions éthiques. Par exemple, acceptera-t-on demain de confier des décisions médicales cruciales ou des décisions judiciaires à une machine ? L’automatisation du recrutement ne va-t-elle pas générer des discriminations  sur le marché de l'emploi ? Les progrès récents de l’intelligence artificielle ne font que renforcer l’importance d’aborder publiquement ce type de questions.

Le Parlement français s’est récemment intéressé au sujet. Il a confié à la CNIL la mission de conduire une réflexion sur les enjeux éthiques et de société soulevés par les technologies numériques. Depuis janvier 2017, la CNIL et ses partenaires organisent donc un débat public sur les algorithmes et l’intelligence artificielle.

Pourquoi demander l’avis des citoyens ?

La réflexion sur ces questions a été principalement conduite par des institutions, des professionnels, et des  « experts ». Or le débat concerne en réalité tous les citoyens, dans la mesure où les questions éthiques soulevées renvoient à  des dilemmes, des questions de justice et de morale qui constituent des choix de société.

La CNIL souhaite donc connaître l’avis des citoyens, de façon à enrichir le débat. Plutôt qu’une consultation qui vise à recueillir une somme d’avis individuels, la CNIL a choisi le format d’une concertation qui favorise l’échange d’idées et la construction d’un avis collectif.

L’objectif de cette concertation est de faire entendre la voix des citoyens dans un rapport qui sera remis aux pouvoirs publics pour alimenter leur réflexion en vue de futures décisions.

Qui peut participer à cette concertation ? 

Tout le monde !

Vous naviguez sur internet, utilisez  un moteur de recherche, vous vous informez sur Facebook ou regardez des vidéos sur Youtube ? Vous avez fait un jour une demande de crédit immobilier ? Vous possédez un Smartphone ? Vous comptez demander une place à l’université ? Vous cherchez du travail ? Ou encore vous allez chez le médecin ? Alors vous êtes directement concernés par les algorithmes !

Vous êtes donc tous les bienvenus pour participer à cette concertation et contribuer ainsi au débat national sur les enjeux éthiques des algorithmes, quel que soit votre niveau de connaissance sur le sujet. 

Cette concertation vise à construire une vision collective des citoyens sur la question. Pour cela, nous nous efforcerons de constituer un panel diversifié d’environ 40 personnes en utilisant quatre critères de sélection : âge, genre, catégorie socioprofessionnelle et niveau de connaissances sur le sujet. Un tirage au sort pourra être organisé pour assurer la diversité des profils des participants.

Cette concertation citoyenne aura lieu le samedi 14 octobre, de 10:00 à 17:00, à Montpellier (Hôtel de ville, salle des Rencontres, 1 place Georges Frêche).

Un repas sera proposé à midi. Aucune préparation spécifique n’est nécessaire. 

Comment seront utilisés les résultats de cette concertation ?

Les résultats de cette concertation seront intégrés dans une synthèse plus large que la CNIL rendra publique fin 2017. Il s’agira d’établir une cartographie de l’état du débat public et un panorama des défis et enjeux pour éventuellement proposer un certain nombre de recommandations de politiques publiques visant à assurer un développement éthique du recours aux algorithmes.  Les questions, préoccupations ou recommandations émanant des citoyens seront clairement identifiées comme telles dans cette synthèse.

Vous pouvez retrouver la programmation de l'ensemble des prochains événements dans le domaine de la politique, la culture, la santé, l'assurance, la sécurité ainsi que la présentation de la démarche, comportant le sondage IFOP sur le sujet.

CNIL (21-09-17)     903 vues

 

HT OCCITANIE TRIBUNE
Occitanie Tribune

Retour

Imprimer

Envoyer par E-mail   Signaler un abus