ACTUALITÉS : HERAULT -GRANDE-MOTTE - Red Bull Foiling Generation Derniers appels pour la finale !

15-09-17 : HERAULT -GRANDE-MOTTE - Red Bull Foiling Generation Derniers appels pour la finale !

Deux camps de sélection, organisés mi-septembre en Méditerranée puis début octobre en Atlantique, vont
permettre de retenir 16 équipages de navigateurs âgés de 16 à 20 ans. Ils viendront s’additionner aux 16 duos retenus sur dossier en mai dernier. Dans leur collimateur: la finale nationale du Red Bull Foiling Generation 2017 qui aura lieu à La Baule. La victoire leur ouvrira les portes de la finale mondiale, prévue en octobre 2018 sur les fameux Flying Phantom Elite.

 Rendez-vous à la Grande-Motte puis à Brest !

Les 15, 16 et 17 septembre, c’est à la Grand-Motte (Hérault) que le jury testera les jeunes équipages à travers trois épreuves : navigation en F18 et sur Nacra17, puis test physique et entretien. Après ce rendez-vous en Méditerranée, un dernier camp sera organisé dans la fraîcheur atlantique, à Brest (Finistère), les 6, 7 et 8 octobre prochains. Le Red Bull Foiling Generation tiendra alors ses 32 équipages retenus pour la finale nationale qui aura lieu à La Baule du lundi 23 au vendredi 27 octobre.

Une équipe française sera alors retenue pour disputer la finale mondiale, prévue en 2018, face à 14 autres nations. Elle disposera d’une saison entière pour se préparer au grand rendez- vous international imaginé et piloté par les doubles champions olympiques autrichiens Ronan Hagara et Peter Steinacher, et dont l’idée est simple : permettre à des jeunes de 16 à 20 ans, quelle que soit leur origine sportive, de combattre à bord des Flying Phantom Elite, un petit catamaran doté de foils, capable d’aller deux fois plus vite que le vent.

Les outsiders au rendez-vous !

Ouvert à tout le monde, vraiment ? L’an dernier, le duo formé par Arthur Boc-Ho et Cantin Roger avait réussi le prodige de se qualifier pour la finale mondiale après s’être fait remarquer lors des camps de sélection. Le tandem tricolore n’avait rabaissé pavillon qu’en demi-finale.

« Il est important de dire que ces camps de sélection ne servent pas à rien », confirme Franck Citeau, le directeur sportif de Red Bull Foiling Generation, également entraîneur fédéral. « L’an dernier, nous avons recomposé un équipage à partir de deux marins qui ne s’étaient pas présentés ensemble et ça avait très bien fonctionné, puisqu’ils s’étaient hissés en demi-finale mondiale. Mieux : deux des trois premiers équipages de la finale française étaient issus des qualifications. Ces camps permettent de révéler des talents en plus de ceux qui se signalent déjà sur les circuits mondiaux ».

Pour cette édition 2017-2018, de nouveaux profils sont apparus dans le paysage, notamment des skieurs qui, rôdés à la glisse, trouvent aisément leurs repères sur ces catamarans légers qui servent de support aux qualifications. Si certains venaient à se qualifier, à la Grande-Motte ou à Brest, il leur faudrait tenir tête à quelques jeunes navigateurs déjà très prometteurs retenus lors des sélections sur dossier. 

De sacrés talents déjà sélectionnés 

Charles Dorange, trois titres de champion du monde Jeunes (2014, 2016, 2017) et un titre mondial en Nacra15 (un catamaran), fait tandem avec Louis Flament, qui n’a rien à lui envier en termes de palmarès : lui a aussi régné sur le circuit des catamarans légers (SL16). Les deux Rochelais ont longtemps été équipiers, écumant ensemble les compétitions, des rendez- vous régionaux au plus haut niveau mondial.

Tom Laperche brille aussi dans la course au large : il courra la Transat Jacques-Vabre 2017 sur le monocoque de 40 pieds Mer Entreprendre... Après avoir remporté les sélections organisées par l’écurie malouine BG Race de Servane Escoffier et Louis Burton (7e du dernier Vendée Globe). Le jeune Breton a été sélectionné avec le très prometteur Tim Mourniac, 19 ans et au palmarès déjà très étoffé (un titre de champion du monde Nacra15 jeunes en 2016). Le duo passé par la filière Team France, de Franck Cammas, a terminé 2e des Flying Phantom Series 2016. Il ne faudrait pas oublier les duos Titouan le Bosq-Gaston Morvan (le fils du navigateur Gildas Morvan), et Arthur Boc-Ho, vainqueur des qualifications françaises l’an dernier, avec Brieux Mégret, tout à fait capables de venir secouer la hiérarchie présumée.

« Nous n’avons choisi que des équipages suffisamment expérimentés et capables de voler sans risque à bord des Flying Phantom Elite, complète Franck Citeau. Ce sont des bateaux volants ultra performants et nous ne retiendrons que des marins qui sont capables d’exprimer leur talent sans se mettre en danger ». 

Le calendrier

15, 16, 17 septembre 2017 Camp de sélection à la Grande-Motte

6, 7, 8 octobre 2017 Camp de sélection à Brest

23 au 27 octobre 2017 Finale nationale à La Baule

​​​​​​​Octobre 2018 Finale mondiale

OCCITANIE TRIBUNE (12-09-17)     694 vues

 

Occitanie Tribune
Occitanie Tribune

Retour

Imprimer

Envoyer par E-mail   Signaler un abus